Les comptes après la Libération









Dernière mise à jour
le 21 avril 2006

> Sommaire des documents > Les comptes après la Libération

De la solde des maquisards...
... aux comptes d'épicière

De la solde des maquisards...

Aucune solde n'était promise aux maquisards lors de leur engagement et de leur inscription sur le registre militaire. D'ailleurs le C.F.L. 10, au jour J (6 juin 1944) ne disposait d'aucune somme en argent liquide, même pour l'entretien journalier des maquisards qui affluaient. Le secteur a vécu à crédit, avec des bons de réquisitions tamponnés Mts Unis de Résistance jusqu'aux premiers parachutages destinés au D.M.R. sur Virgule (fin Juin). Les soldes (très modestes) étaient comparables à celles que les militaires mobilisés percevaient avant la défaite de 1940. Elles donnaient une visibilité administrative à l'armée secrète des M.U.R., conditionnant aussi le versement possible d'allocations familiales. Mais l'organisation restait très aléatoire, du fait que tout devait se faire en billets de banque et de la main à la main.

Liste pour les rappels de solde de certains des maquisards inscrits sur le registre du maquis. Original sur deux feuilles de carnet. Ecriture de ColibriQui est ?, non daté mais certainement fait à Vabre après le départ du commando Corps Franc Bayard avec Pol RouxQui est ? (6 septembre 1944) rejoint par Colibri le 23 septembre 1944. A noter : Le manque d'un grand nombre d'adresses civiles et des adresses militaires encore floues. Quant aux étrangers (un espagnol, le déserteur SS roumain et les 9 déserteurs russes) leurs mandats ne pourront même pas être envoyés.

Lebarridre URSS [...]
[...] Marcel Guy mandaté ou payé par H. Combes
Msallam Elie P.A. Gensburger Adrien en commando
[...] Milone J. doublé. 88
Maraval Lucien voir Combes Réglé [...]
[...] Israël Cl. mandat en retour
Marco Marianno pas d'adresse. Espagne [...]
[...] Brunstein David (à envoyer)
Ramos Barthélémy à payer [...]
[...] Berry Paul pas d'adresse
[...]
Barlet Jean n° 91 Levejac Louis considéré comme payé

Rappel de solde de certains maquisards

Rappel de solde du mois d'août pour les maquisards partis avec le commando du Corps Franc Bayard (Dunoyer de Segonzac). Ce rappel comprend deux pages de deux colonnes chacune (ici les colonnes 3 et 4) sur papier quadrillé. Daté aux armées le 21 octobre.

3/ et 4/

[Liste de noms + montant en francs]

Récapitulatif

Colonne 1 42.907
2 13.880
3 15.715
4 5.188
Total 77.690

Je soussigné : Anciaux s/lieutenant
Officier de détails du Groupement Dunoyer de Segonzac déclare avoir reçu de M. Sirven, caporal, la somme de frs : 77.690 frs
pour rappel de solde du mois d'août 1944.

Aux armées le 21.10.44

Extrait du rappel de solde pour les maquisards engagés
dans le Corps Francs Bayard

ARCHEVÊCHÉ
de
TOULOUSE

Toulouse, le 15 octobre 1944

Mon Capitaine,

Je vous remercie beaucoup de m'avoir envoyé ma solde d'aumonier du mois d'août. C'est une somme sur laquelle je ne comptais pas mais que je trouverai facilement moyen d'utiliser dans les différentes oeuvres dont je suis chargé.

Lettre de l'Abbé Gèze, aumonier des Maquis de Vabre, à Henri Combes (recto), pour le remercier de lui avoir envoyé une solde militaire pour le mois d'Août 1944. L'Abbé était monté au Maquis de Vabre après un internement en camp et une évasion. Il était le secrétaire particulier de Mgr Saliège et a rejoint son archevêque après la Libération

J'ai été surtout heureux de recevoir, avec ce mandat, un peu d'air de Vabre. Je regrette d'être maintenant si coupé des excellents camarades avec qui j'ai passé 2 mois particulièrement sympathiques et intéressants. J'espère que vous avez de bonnes nouvelles de vos unités qui font certainement bonne figure aux armées. Vous voudrez bien transmettre mon meilleur souvenir à Mesdames de Rouville, à Madame Combes et à vos 2 grandes filles et croire à ma fidèle amitié.

L. Gèze

Lettre de l'Abbé Gèze, aumonier des Maquis de Vabre, à Henri Combes (verso)

... aux comptes d'épicière

Une feuille recto datée du 19 septembre 1944, signée par Mme Viala, une des épicières de Vabre qui stockaient des marchandises pour les maquisards, les juifs en danger, ... avec la complicité des mairies et des intendants du secteur. A noter : Les F.F.I. rendent aux Services du Ravitaillement général des villes de la plaine (ici à Albi) le surplus des denrées échappées aux réquisitions et pillages de l'armée allemande.

FORCES FRANCAISES de l'INTERIEUR.
Département du Tarn.
SECTEUR 10.
----------

1 fût d'huile plein 200 kgs. net
1 fût d'huile entamé 185  "      "
---------------
385 kgs
1 fût d'huile vide.
 
19 boites haricots verts de 2 kgs l
 
38 kgs l
439 boites de 1 kg SUCRE 439 kgs
3 sacs SUCRE en morceaux 157  "
3 sacs SUCRE cristallisé 195  "
----------------
 
791 kgs
20 grands sacs NOUILLES 1.101 kgs
11 petits sacs       " 167     "
PATES en sacs papier ou carton 1.058  "
-----------
2.326  "
 
LARD 16 kgs
VENTRECHES 44  "
JAMBON 16  "
PANNES ROULEES 15  "

Je soussigné......Viala Epicière... certifie avoir reçu de la part des F.F.I. SECTEUR 10 A VABRE, pour le compte du DU RAVITAILLEMENT GENERAL à ALBI, les marchandises ci-dessus énoncées.

VABRE, le 19.9.1944.

Signature.

Liste de denrées alimentaires établie par l'épicière Mme Viala

> Sommaire des documents > Les comptes après la Libération