Notes et messages du Comité de Libération









Dernière mise à jour
le 13 avril 2004

> Sommaire des documents > Notes et messages du Comité de Libération

Un des aspects des difficultés de la période post maquis : l'équilibre entre tendances dans les comités de libération locaux.

Message du Comité de Libération à Paul Roux

Le Comité à Paul Roux

-----------------

1°) Nous renseigner immédiatement sur les bases de formation d'un Comité local de Libération ? et ses attributions

2°) Le Comité doit-il avoir des nuances politiques marquées; ou doit-il représenter toute l'opinion ?

3°) On nous propose d'entrer à deux membres de A.S.; Doit-on accepter d'être représenté en infériorité ?
Dans ce cas je pense qu'il nous sera obligé d'accepter les directives F.T.P. ce qui serait désastreux et chose à laquelle nous ne tenons pas.

Il serait urgent de nous répondre au plus vite car les F.T.P. risquent de passer outre si cela traine et à ce moment là s'ils en font à leur guise ce sera bien faute de votre part.

Message du Président de la Comission du Ravitaillement à Henri Combes (recto)

DEPARTEMENT DU TARN
-----
COMITE DEPARTEMENTAL
DE LIBERATION

REPUBLIQUE FRANCAISE
-----
Albi, le 12 septembre 1944

Le Président de la Commission du Ravitaillement
à Monsieur Henri Combes
Vabre

Mon cher Camarade,

Par suite du départ aux armées de notre Camarade Paul ROUX et de mon obligation de résider actuellement à ALBI, j'ai pris la décision, en accord avec notre camarade REILLE-SOULT, de désigner deux sous-chefs de secteur pour assurer la direction politique du secteur de Vabre :

M. Henri COMBES, à VABRE, pour les cantons de VABRE, BRASSAC et MONTREDON,

M. BORDES, à LACAUNE, pour les cantons de LACAUNE et MURAT.

Je vous demande donc de bien vouloir accepter cette désignation.

Il vous appartient de vous tenir en contact étroit avec les Comités de Libération locaux et de prendre toutes initiatives qui vous paraîtront nécessaires pour assurer la bonne marche des affaires publiques. Je vous indique, cependant, que je serais désireux de connaître, la cas échéant, les décisions importantes que vous aurez à prendre.

J'espère, d'ailleurs, pouvoir être régulièrement chaque dimanche à Vabre (téléphone n°1), où je serais à votre entière disposition...

Après la Libération du Tarn et le départ aux armées du chef du C.F.L. 10. La bonne marche des affaires publiques passe du domaine militaire au domaine politique. A noter : le retour progressif aux identités réelles. le Président de la commission de Ravitaillement est Henry de Rouville, père de Guy alias Pol Roux. Henri Combes n'est plus Campagne, Reille-Soult n'est plus Victor, mais tous deux comme Pol Roux sont des camarades, terme employé pendant quelques mois après la Libération. M. Bordes est un résistant civil de Lacaune.

Message du Président du C.D.L. au Chef de secteur de Vabre

DEPARTEMENT DU TARN
-----
COMITE DEPARTEMENTAL
DE LIBERATION

REPUBLIQUE FRANCAISE
-----
Albi, le 16 octobre 1944

Le PRESIDENT DU C.D.L.
A
Monsieur le CHEF DE SECTEUR
de Vabre

OBJET : Cartes de la Résistance

Sous la direction du C.D.L. il paraît urgent de constituer un fichier de tous les français ayant d'une façon active et personnelle participé à la Résistance.

A cet effet, le C.D.L. a décidé de créer une carte de la Résistance pour le Département du Tarn et susceptible de servir aussi de carte d'identité.

Attribution : Les Chefs de Secteur sont priés de constituer en double exemplaire le fichier de la résistance en ce qui concerne leur secteur, de noter sur ce fichier les états de service de ceux dont la qualité de résistant est incontestable. Ce fichier devra mentionner la date d'entrée à la résistance, le nom sous lequel le titulaire a milité, les services qu'il a rendus, la date de la délivrance de la carte.

Ces renseignements devront être attestés par trois résistants et donner lieu à une enquête faite sous la responsabilité du Chef de Secteur, par un Comité restreint composé des plus anciens, des plus actifs et des plus désintéressés résistants du secteur.

Une fois ce fichier vérifié, un double en est adressé au C.D.L. qui doit à son tour en effectuer le contrôle et délivrer ensuite la carte de la résistance. Seuls les titulaires de la carte pourront prendre part au Congrès constitutif de l'Union départemental des résistants dont la date sera fixée ultérieurement.

Le Président du C.D.L.

Etablissement pour le département du Tarn de cartes de la Résistance pouvant servir de cartes d'identité. Le chef de Secteur de Vabre est Henri Combes, depuis le départ de Guy de Rouville avec le Corps Franc Bayard du Commandant de Segonzac. Il semble que ces cartes de la Résistance aient été remplacées par les cartes de combattant volontaire de la Résistance qui étaient non pas civiles mais militaires.

Note du C.D.L. pour calmer les querelles d'écoles qui ressurgissent.

DEPARTEMENT DU TARN
-----------------------------
COMITE DEPARTEMENTAL
DE LIBERATION
------------------

REPUBLIQUE FRANCAISE
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

NOTE

Le C.D.L. unanime forme le voeu que soient laissée en suspens jusqu'à la reprise normale de la vie politique française les questions irritantes qui pourraient ressusciter les querelles partisanes.

Il fait appel aux laïques et aux chrétiens pour que sans rien renier de leurs opinions doctrinales, ils se fassent les apôtres d'une trêve nécessaire à l'unité nationale, à la poursuite victorieuse de la guerre et aux tâches immédiates de la reconstruction.

Il leur demande de faire confiance au C.N.R. et au Ministre de l'Education Nationale qui par l'intermédiaire d'une Commission d'Etude composée de fonctionnaires du Ministère, de Membres du C.N.R., de Représentants de l'Enseignement Public et de l'Enseignement Privé, non confessionnel et confessionnel, recherchent des solutions susceptibles de faire disparaître l'antagonisme d'écoles rivales qui risquent d'empoisonner la vie publique et de nuire à l'Unité de la Nation.

Le C.D.L. espère en conséquence que tous les Résistants chargés de responsabilités municipales voudront bien attendre le fin des hostilités avant d'appliquer toute mesure susceptible de rompre l'union encore nécessaire, ceci en particulier en ce qui concerne les enfants indigents de toutes les écoles.

Le C.D.L. DU TARN

Après la libération du Tarn : la querelle scolaire resurgit. Note composée d'une feuille recto, papier beige, encre noire. A la main au crayon, écriture d'Henri de Rouville : transmis à Brassac, Montredon, Lacaze le 8.12.44. Provient des archives C.F.L. 10 d'Henri COMBES.

> Sommaire des documents > Notes et messages du Comité de Libération