Organisation militaire du C.F.L 10









Dernière mise à jour
le 17 juin 2007

> Sommaire Organisation > Organisation militaire du C.F.L. 10

Du maquis aux F.F.I.
Trois compagnies
Dans la hiérarchie de la Résistance
Après la libération

Du maquis aux F.F.I.

Le Maquis de Vabre, dès le jour J, est devenu une unité combattante F.F.I. pour la Libération du Tarn d'abord, de la France ensuite. Il fut homologué par la 5ème Région Militaire, comme rattaché à l'Armée Secrète, du 1er Décembre 1943 au 23 Août 1944, sous le nom de Maquis Pol Roux. Les opérations militaires auxquelles il a participé sont relatées par ailleurs.

Etat major au 6 juin 1944

Fonction Acteur et nom de code
Chef de secteur (depuis mars 1943) Capitaine Guy de Rouville, dit Pol Roux
Adjoint militaire Capitaine Henri Combes, dit Campagne

adjoint

Lieutenant Pierre Hoepffner, dit Honcourt

chef du bureau militaire

Lieutenant Jean Bovis, dit Bosiflora

Adjoint administratif Lieutenant François Harlant

adjoint au ravitaillement

Sergent Marc Schoenenberger, dit Colibri

Service d'instruction Lieutenant Henri Galabert
Service de renseignement Lieutenant André Marchand, dit André
Service des liaisons avec le D.M.R. André Vanuxen
Service des transmissions Lieutenant Jean-Mathias Levy
Equipe de sabotage Sergent Marcel Guy(1), dit Marcel, sous les ordres d'André Jamme, dit Castor, chef saboteur régional
Service sanitaire Dr Jean Paran, dit Léon

adjoints de Compagnie

Dr Emeric Goldberger, dit Ambroise
Dr Jean-Louis Levy, dit Lacoste
Dr Gabriel Nahas, dit Gaby

Service social Sous-Lieutenant Jean Gotschaux
Aumonerie Capitaine Louis Gèze et Capitaine Jean Cadier, en liaison avec les pasteurs et prêtres du Secteur

(1) Voir récit de Marcel Guy, sur son arrivée dans le maquis

Trois compagnies

Le Maquis Pol Roux était en réalité constitué de plusieurs maquis, avec 463 hommes enregistrés et regroupés en 3 compagnies du type Infanterie :

Compagnie Commandant Mission
1ère Lieutenant Robert Chevalier, puis Jean Colombino Police et embuscades
2ème, dite Marc Haguenau Lieutenant Robert GamzonQui est ?, puis Roger Cahen Sécurité des parachutages sur le terrain de Virgule
3ème Lieutenant Maurice Mirouse Garde du P.C. du D.M.R. et sécurité des émissions radio

Dans la hiérarchie de la Résistance

En remontant, le C.F.L. 10 était rattaché à :

Niveau Responsable
Zone A, sud du Tarn Charles d'Aragon, puis Pierre Dunoyer de Segonzac
Chef F.F.I. départemental du Tarn Maurice Redon
Commandant F.F.I. de la région 4 (Toulouse) Serge Ravanel

Après la libération

Dès la Libération, sur les 463 hommes enregistrés dans les trois Compagnies du Maquis de Vabre, les 48 policiers de Toulouse, les fonctionnaires, les chargés de famille (et parmi eux, ceux dont le père restera encore prisonnier pendant un an) ont repris leur poste. Mais 240 maquisards dont 26 officiers et 32 sous-officiers se sont engagés pour la durée de la guerre. La plupart d'entre eux quittent Castres le 6 Septembre 1944 avec d'autres résistants et de nouvelles recrues, et rejoignent la 1ère Armée du Général de Lattre à Autun, le 10. Pol Roux viendra chercher le 22 septembre la section de la 3ème Compagnie chargée de la remise en ordre des installations occupées par le maquis et la conduira directement aux environs de Lure. Tous formeront le 12ème Régiment de Dragons de Reconnaissance sous les ordres du Colonel Dunoyer de Segonzac. Ils ne la quitteront qu'à Constance en Allemagne, mais certains s'engageront et resteront dans l'Armée Française.

Voir le témoignage de Pol Roux sur l'origine du nouveau 12ème Régiment de Dragons de Reconnaissance.

Après la Libération du Tarn et le départ des maquisards, le capitaine Henri Combes remplace Pol Roux comme chef du secteur 10. Il remplit pendant plusieurs mois une mission essentielle mais ardue :

Vingt cinq des soldats du Maquis de Vabre sont morts au champ d'honneur, de Saint-Céré à Vabre, des Vosges à Dien Bien Phu. Ils sont notre fierté et conserveront toujours la reconnaissance de la Montagne Tarnaise.

> Sommaire Organisation > Organisation militaire du C.F.L. 10